Dakar accueille un atelier régional du Cadre intégré renforcé (CIR) pour aider les pays les plus pauvres de la région à mieux tirer parti d'un commerce inclusif et durable

Dakar, 7 février 2017

 

Le Sénégal accueille un atelier régional du CIR du 7 au 10 février 2017 à l'Hôtel des Almadies, Dakar, pour concrétiser la mise en œuvre de la deuxième phase du CIR qui permettra aux pays les plus pauvres de la région francophone et lusophone d'Afrique plus le Haïti à renforcer les capacités institutionnelles et productives pour mieux tirer parti d'un commerce inclusif et durable grâce au Cadre intégré renforcé (CIR).

 

L'atelier régional est organisé conjointement par le Secrétariat exécutif du CIR et le Ministère du Commerce, du Secteur informel, de la Consommation, de la Promotion des produits locaux et des PME, en collaboration avec la Commission de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO).

 

Cet atelier réunit les Points focaux du CIR, les fonctionnaires des Unités nationales de mise en œuvre du CIR, les Facilitateurs des donateurs du CIR dans les pays francophones et lusophones du CIR et des autres partenaires[5], pour préparer des propositions concrètes concernant la manière dont le CIR peut aider les Pays les moins avancés (PMA) à développer le commerce dans un panorama global en pleine évolution, à adresser les thèmes transversaux, à assurer l'optimisation des ressources et finalement à contribuer aux Objectifs de développement durable (ODD). Le focus de l'atelier est sur l'amélioration de la durabilité, la mobilisation des ressources et le suivi et l'évaluation pour une intervention plus efficace et un impact plus profond.

 

Le CIR reste le seul programme exclusivement consacré à aider les PMA à utiliser le commerce comme instrument de croissance économique et comme moyen efficace d'administrer l'Aide pour le commerce. Il représente un partenariat global unique entre les PMA, les Donateurs du CIR et les Organisations Participantes du CIR, et qui vise à mobiliser et à coordonner des ressources liées à l'Aide pour le commerce et à renforcer les capacités commerciales des PMA. Le CIR donne aux PMA les moyens de déterminer eux-mêmes les domaines dans lesquels le commerce peut faire partie intégrante de leurs stratégies nationales de développement et les aide à mobiliser l'Aide pour le commerce et les investissements en vue d'atteindre cet objectif. Il vise également à faire reculer la pauvreté dans le monde en travaillant avec diverses parties prenantes pour assurer la meilleure utilisation du commerce au service du développement durable.

 

Son mandat, reconnu comme un cadre sans équivalent pour l'efficacité et la fourniture de l'aide, est conforme au Programme d'action d'Istanbul en faveur des Pays les moins avancés et au Programme d'action d'Addis-Abeba sur le financement du développement. Le CIR est en outre reconnu, dans l'Objectif de développement durable 8, comme un mécanisme important pour permettre une croissance économique inclusive dans les environnements les plus difficiles du monde, et il contribue aussi à la réalisation de 9 autres ODD sur 17.

 

S.E. M. Abdoulaye Diouf Sarr, Ministre du Commerce, du Secteur informel, de la Consommation, de la Promotion des produits locaux et des PME du Sénégal, a fait observer que "Pour le Sénégal, il y a lieu de noter que le programme du CIR se déroule de manière satisfaisante dans l’ensemble. En effet, outre la réalisation des activités du projet de Catégorie 1, notre pays est en train de dérouler le projet d'appui à la filière mangue, dont les résultats commencent déjà à se faire sentir au niveau des bénéficiaires, notamment en termes de formations sur les bonnes pratiques, les équipements, la lutte contre la mouche de fruit et la construction d'une unité de conditionnement et de transformation au niveau de la Région de Ziguinchor qui est la principale zone de production. Dans la même lancée, les dispositions idoines sont prises pour assurer l'appropriation et la durabilité dans la mise en œuvre de la Phase 2 du CIR."

 

Le Directeur exécutif du Secrétariat exécutif du CIR, M. Ratnakar Adhikari, a fait la déclaration suivante: "Nous sommes ici aujourd'hui pour analyser les défis auxquels nous sommes confrontés et pour saisir les opportunités offertes aux PMA et au CIR en tant que partenariat global. La façon dont les PMA gèrent leur participation aux chaînes de valeur mondiales et régionales, les préoccupations environnementales, le commerce électronique et le commerce des services et la manière dont ils font face au coût des transactions commerciales seront fondamentales. Face à ces enjeux, les ressources au titre de l'Aide pour le commerce sont soumises à des pressions de plus en plus grandes découlant de priorités concurrentes et d'une conjoncture budgétaire peu propice. Je suis convaincu que nous pouvons engager des actions plus concrètes et prendre des mesures vigoureuses pour mobiliser le CIR en tant que partenariat global unique qui aide les PMA à mettre le commerce et les ressources de l'Aide pour le commerce au service d'un développement durable et inclusif."

 

Le Facilitateur des donateurs au Sénégal, M. Bernard Smolikowski, a souligné que "L'objectif de cet atelier de quatre jours sera d'établir ensemble avec tous les partenaires (Points focaux, cadres des UNMO-CIR, Facilitateurs des donateurs et autres partenaires) des propositions concrètes pour les PMA renforcent le développement commercial inclusif et durable, dans un contexte mondial en pleine évolution."

 

Les résultats de cet atelier contribueront à la bonne mise en œuvre de la Phase Deux du CIR au niveau des pays. Cela aidera aussi à consolider et à communiquer les résultats, à veiller à la qualité et à l'utilisation optimale des ressources et à assurer la durabilité des résultats obtenus et de la plate‑forme constitutionnelle pour la coordination et la mobilisation des ressources.

 

Les reformes de la deuxième phase du CIR se basent sur un nouveau programme‑cadre comprenant un plan de gestion du changement, un nouveau cadre logique et une matrice d'atténuation des risques complétée par le Plan stratégique à moyen terme du CIR (2016‑2018) pour assurer l'impact du programme, la mobilisation des ressources et la durabilité des résultats.

 

Notes à l'intention des journalistes:

 

Le CIR est un partenariat global visant à renforcer les capacités commerciales des 48 PMA existants et de 3 pays récemment sortis de cette catégorie. Le CIR, dont l'administration est installée dans les locaux de l'OMC, est le seul programme mondial d'Aide pour le commerce exclusivement destiné aux PMA et se trouve de ce fait exceptionnellement bien placé pour aider les pays à mettre au point des stratégies commerciales durables ayant un impact positif sur le bien‑être des populations grâce à la promotion du développement du secteur privé et à la création de possibilités d'emploi et de revenu.

 

Pour plus de renseignements: eif.secretariat@wto.org et www.enhancedif.org.

__________


[5] Angola, Burkina Faso, Burundi, Cabo Verde, Comores, République démocratique du Congo, Djibouti, Guinée, Guinée Equatoriale, Guinée-Bissau, Haïti, Madagascar, Mali, Mauritanie, Niger, République centrafricaine, Sénégal, Tchad et Togo. 

Country: