Aide pour le commerce

L'Aide pour le commerce encourage les pays en développement, et plus spécialement les PMA, à prendre part aux marchés mondiaux en contribuant au renforcement de leur capacité commerciale et de leurs infrastructures liées au commerce. Grâce à l'ensemble global d'engagements pris dans le cadre du Programme d'action de Bruxelles en faveur des pays les moins avancés pour la décennie 2001‑2010, sous l'égide de l'ONU, afin d'éliminer la pauvreté dans les PMA, l'Aide pour le commerce est devenue une composante essentielle de l'aide publique au développement (APD). Le Programme d'action de Bruxelles a souligné une nouvelle fois les difficultés auxquelles les PMA sont confrontés, ainsi que les mesures qu'il est nécessaire de mettre en place pour que les pays marginalisés puissent être réintégrés dans le système commercial multilatéral. À cet effet, les partenaires de développement et les PMA se sont engagés en faveur d'un ensemble de mesures axées sur l'intégration du commerce. L'appui fourni aux PMA a porté principalement sur l'octroi d'aides financières, l'apport d'une assistance technique et une simplification de l'accès aux marchés des pays développés. Au total, les engagements pris au titre de l'Aide pour le commerce pour la période 2001‑2011 se sont élevés à 66 milliards de dollars EU.

Parallèlement, l'OMC a fait de la "coopération technique" et du "renforcement des capacités" en faveur des pays les moins avancés et des pays à faible revenu une priorité du Cycle de Doha. À la sixième Conférence ministérielle qui s'est tenue à Hong Kong en décembre 2005, l'OMC a réaffirmé son intention de jouer un rôle important dans ce domaine en lançant l'initiative Aide pour le commerce. Comme résultat de cette initiative, à laquelle participe l'OMC aux côtés d'autres organisations, les contributions des donateurs ont augmenté et un événement annuel – l'Examen global de l'Aide pour le commerce – a été institué.

L'OMC et l'OCDE ont mis en place un cadre conjoint de suivi et d'évaluation des progrès réalisés au titre de l'Aide pour le commerce au regard des résultats escomptés. Un rapport annuel intitulé "Panorama de l'Aide pour le commerce" est publié chaque année. Il est ressorti d'un autre rapport, axé sur les PMA, publié en 2011 dans ce cadre que "des progrès réguliers mais obtenus de haute lutte" avaient été accomplis. Ce rapport présentait également des exemples de réussite tels que celui de Cabo Verde qui est sorti de la catégorie des PMA en 2008 avec l'appui du CIR notamment.