CAMBODGE: Commerce: promouvoir l'égalité des chances entre les sexes et l'autonomisation des femmes et des jeunes filles

"Ce que j'espère pour l'avenir, c'est juste de recevoir du soutien de la part des personnes qui me passent des commandes, ainsi je serai heureuse."

Rin maintient son métier à tisser à un rythme constant, ajustant le fil d'une main experte, sa jupe aux motifs bleu et or ramassée sous son tabouret, et regarde autour d'elle d'un air heureux. Il y a les plants de mûrier, et les cocons sont entreposés. Tout est différent de l'époque où ses grands‑parents avaient commencé. "Beaucoup de choses ont changé dans la famille: feu de bois, transport, équipement agricole et mes propres outils."Dans cette maison en bois, à l'abri de la chaleur du soleil, le tissage rapporte 2 000 dollars EU par an, et contribue au développement des activités agricoles de la famille. Rin rêve maintenant de recevoir de l'aide pour la conception et les techniques, afin de générer davantage de revenus. "Ce que j'espère pour l'avenir, c'est juste de recevoir du soutien de la part des personnes qui me passent des commandes, ainsi je serai heureuse."Le CIR a saisi cette occasion; il soutient 1 500 tisserands et fournit une aide à 14 exportateurs sur 5 marchés. Le projet du CIR relatif aux produits de valeur en soie a un objectif plus vaste, celui de rendre les filles et les femmes autonomes grâce à des compétences à la pointe du progrès dans la production de soie. Un des buts est l'augmentation des revenus des tisserands de soie de 200%, ce qui apportera des avantages significatifs en termes de développement pour les femmes pauvres des zones rurales.