Le partenariat du CIR félicite le Myanmar pour les progrès rapides dans la mise en œuvre du programme

Le Myanmar, qui est membre du partenariat du CIR depuis avril 2013, progresse rapidement dans la mise en œuvre du programme du CIR, ont indiqué les participants à une discussion de groupe ouverte tenue le 9 septembre 2014 à l'Organisation mondiale du commerce sous la présidence de S.E. M. Minelik Alemu Getahun, Ambassadeur d'Éthiopie et Président du Conseil du CIR.

La délégation du Myanmar, conduite par S.E. M. Pwint San, Vice Ministre du commerce et point focal du CIR, a donné des renseignements à jour complets sur les différentes mesures prises au cours de cette première année écoulée depuis l'admission du pays au sein du CIR, et en particulier sur la création d'arrangements nationaux de mise en œuvre, y compris l'établissement du Comité directeur national, caractérisé par une importante représentation du secteur privé, et de l'unité nationale de mise en œuvre du CIR. De plus, l'étude diagnostique sur l'intégration du commerce (EDIC) – dirigée par la Banque mondiale – a maintenant commencé et définira l'orientation du développement fondé sur le commerce au Myanmar.

Alors que le Myanmar est en train de devenir une économie de marché à part entière, il a engagé un certain nombre d'autres processus, tels que l'établissement de la stratégie d'exportation nationale et du plan national de mise en œuvre de la facilitation des échanges. En mars 2014, le Myanmar a mené à bien son premier examen des politiques commerciales dans le cadre de l'OMC.

"Le CIR nous a aidés à établir des bases solides offrant au commerce la possibilité de jouer pleinement son rôle essentiel de moteur du développement et d'obtenir des résultats et un impact sur la croissance et la réduction de la pauvreté. Par conséquent, le programme du CIR est devenu l'une de nos priorités absolues", a dit S.E. M. Pwint San.
Durant la discussion qui a suivi l'exposé, M. Alberto Menghini, représentant de l'Union européenne et facilitateur des donateurs du CIR au Myanmar, a souligné l'importance du CIR en tant qu'instrument de coordination des initiatives Aide pour le commerce parmi les donateurs, qui permet d'aligner l'assistance sur les priorités du pays. "Nous considérons le projet de catégorie 1 envisagé comme un tournant décisif pour commencer à fournir l'assistance technique et les activités de renforcement des capacités qui permettront au Myanmar de donner suite à ses propres priorités", a dit M. Menghini.

S.E. M. Cristopher Onyanga Aparr, Ambassadeur de l'Ouganda et coordonnateur du Groupe des PMA à l'OMC, a félicité le Myanmar pour ses bons résultats et l'exécution du CIR et a appelé à un soutien renouvelé et étendu au CIR après la fin de la phase actuelle, c'est à dire à la fin de 2015. "Le CIR existe dans le but d'aider les PMA à améliorer leur situation économique", a t il ajouté.

Le Directeur général adjoint de l'OMC, M. Yonov Frederick Agah, a souligné l'intérêt et le soutien que l'examen des politiques commerciales du Myanmar avait suscités parmi les Membres de l'OMC. Il a aussi insisté sur l'importance que revêtait l'établissement d'un lien entre la mise en œuvre des résultats de l'EPC et le processus d'EDIC en cours. "L'établissement d'un lien avec l'EDIC, outil essentiel des partenaires du CIR, aidera à consolider les politiques commerciales et économiques du Myanmar ainsi que les programmes d'assistance au développement", a t il noté.

La Directrice exécutive adjointe de l'ITC, Mme Dorothy Tembo, a souligné l'occasion importante que représentait la participation du Myanmar au CIR et l'accent mis par l'ITC sur le développement des petites et moyennes entreprises et la création d'emplois. Elle a aussi relevé l'intérêt de la collaboration dans le cadre du CIR qui "permet aux organismes de s'associer et de fournir le meilleur appui possible aux PMA", a t elle dit.

Dans ses observations, M. Ratnakar Adhikari, Directeur exécutif du Secrétariat exécutif du CIR, a félicité le gouvernement du Myanmar de mettre le commerce au cœur du débat sur le développement et a rendu hommage au Ministre pour le soutien vigoureux apporté au processus du CIR.
M. Adhikari a réaffirmé l'engagement du CIR à l'égard du Myanmar mais a rappelé aux participants le caractère catalytique du programme. Le soutien du CIR ne saurait à lui tout seul remédier à tous les problèmes liés au commerce auxquels se heurtent les PMA, lesquels doivent mobiliser des ressources supplémentaires auprès d'acteurs nationaux ou extérieurs pour répondre aux priorités identifiées par l'EDIC dans le domaine du commerce, a t il ajouté. "La mobilisation des ressources est nécessaire au regard non seulement des déficits de financement mais aussi de la durabilité des initiatives mises en œuvre grâce au soutien du CIR", a dit M. Adhikari. La coopération triangulaire entre les pays du CIR, le Secrétariat du CIR et le facilitateur des donateurs reste essentielle."