Burkina Faso
Étude diagnostique sur l'intégration du commerce (EDIC) 2007
Mise à jour de l'EDIC 2014
Accession à l'OMC 1995

Travaillant de concert avec des partenaires, le CIR a joué un rôle clé dans la mise en place de la feuille de route pour l'intégration du commerce du Burkina Faso. Cette feuille de route vise à inscrire l'intégration du commerce dans les plans d'action sectoriels et à accompagner sa mise en œuvre dans le cadre de la Stratégie de réduction de la pauvreté du pays.

Une plate forme de coordination pour le secteur public, le secteur privé et les donateurs a été créée pour mettre en œuvre un renforcement des capacités liées au commerce, l'élaboration de politiques et des initiatives au titre de l'Aide pour le commerce. Un soutien stratégique axé sur des productions clés comme le sésame, l'amande de karité, la noix de cajou et la mangue a été mis en place.

MOU 27/11/15
Budget 300'000
Date de fin 27/11/19

Le CIR s'emploie à accroître les exportations du Burkina Faso en renforçant les capacités institutionnelles nécessaires pour élaborer et mettre en œuvre des stratégies et politiques commerciales nationales.

Résultats:

  • Le commerce a été intégré dans les stratégies sectorielles portant notamment sur le développement rural, l'industrie, l'énergie, le tourisme et les transports.
  • Les donateurs au Burkina Faso alignent l'Aide pour le commerce sur les résultats de l'Étude diagnostique sur l'intégration du commerce (EDIC).
  • La politique sectorielle de l'industrie, du commerce et de l'artisanat et son plan d'action ont été mis à jour, avec le soutien du CIR.
MOU 06/11/12
Budget 2'666'884
Date de fin 30/06/18

Le Burkina Faso est l'un des premiers producteurs de sésame au monde, mais la filière sésame n'a pas pu concrétiser tout son potentiel en raison d'un manque d'organisation et de la médiocre qualité des récoltes. En s'employant à soutenir la production du sésame, le CIR s'est orienté en priorité sur l'emploi des agricultrices, qui représentent 40% du secteur.

Résultats:

  • MiriyaGnouma, un groupe de 53 productrices de sésame, a augmenté sa capacité à transformer le sésame en huile, qui est passée de 30 à 60 litres par jour. Le chiffre d'affaires annuel moyen s'élevait à 18 millions de XOF (environ 30 000 USD); à la suite de l'aide apportée par le CIR, il est passé à 25 millions de XOF, soit une augmentation de 40%.
  • Les exportations de sésame sont passées de 98 754 tonnes en 2012 à 171 461 tonnes en 2015. La valeur des exportations est passée de 89,5 millions d'USD en 2012 à 169,8 millions en 2015.
  • Quelque 467 producteurs de sésame ont été formés aux techniques de production, aux opérations après récolte, à une utilisation sans danger des pesticides et au respect des normes sanitaires et phytosanitaires.
  • Quatre entrepôts d'une capacité de 100 tonnes ont été construits à Léo, Dédougou, Fada et Koupéla.
MOU 08/01/19
Budget 1'499'780
Date de fin 08/01/22

Le karité recouvre 70% de la superficie du Burkina Faso et, tous les ans, quelque 850 tonnes de noix de karité, dont on extrait 250 tonnes de beurre de karité, y sont produites. L'amande de karité assure des revenus substantiels aux producteurs ruraux, dont les 500 000 femmes dont la subsistance dépend du produit. S'appuyant sur un projet antérieur, le CIR a entamé de nouveaux travaux visant à soutenir la compétitivité des exportations et à renforcer la chaîne de valeur de l'amande de karité.

Résultats:

  • En juin 2015, le gouvernement a adopté la Stratégie de développement de la filière amande de karité. Elle servira de document de référence pour toutes les interventions au niveau national dans cette filière. La Stratégie a été élaborée avec le soutien du CIR et en collaboration avec l'ITC.
  • Huit producteurs de beurre de karité ont participé à la Foire internationale de Dakar (FIDAK) en décembre 2015.
MOU 04/07/14
Budget 2'999'089
Date de fin 31/12/18

Conformément aux stratégies du gouvernement et en collaboration avec plusieurs organisations faîtières, le CIR s'est employé à renforcer la commercialisation dans les secteurs de la mangue séchée et de la noix de cajou transformée.

Résultats:

  • Les revenus de 6 679 personnes (dont 5 344 femmes) dans le secteur de la mangue et de 3 217 personnes dans le secteur de la noix de cajou ont augmenté.
  • Dans les secteurs de la mangue et de la noix de cajou, 1 436 nouveaux emplois ont été créés à la suite de l'augmentation de la capacité de production et de la création de nouvelles unités de transformation des mangues.
  • Le Forum du cajou sahélien (FOCAS), organisé en juin 2018 avec le soutien apporté dans le cadre du projet, a rassemblé plus de 300 participants de 10 pays d'Afrique de l'Ouest en plus du Burkina Faso.
  • Burkina Faso Matrice d'Action / Action Matrix (2007)

    Anglais Français
  • Burkina Faso Etude Diagnostique d'Intégration au Commerce (EDIC) / Diagnostic Trade Integration Study (DTIS) (2007)

    Anglais Français
  • Burkina Faso: Poverty Reduction Strategy Paper (PRSP) (2012)

    Anglais
  • Burkina Faso Etude Diagnostique sur l’Intégration Commerciale (DTIS Update) (2014)

    Français
  • Burkina Faso National Sustainable Development Strategy of Shea Butter (2015-2019)

    Français

Soulemane Pierre Sodre
NIU Coordinator (Coordonnateur par intérim, UNMO)
sodres_pierre@yahoo.fr

Seydou Ilboudo
EIF Focal Point (Director General du Commerce, Ministere du Commerce, de l'Industrie et de l'Artisanat)
ilseyf@yahoo.fr

Hang Tran
Country Coordinator
hang.tran@wto.org