PAYS LES MOINS AVANCÉS

Le CIR s'occupe des défis liés au commerce que rencontrent les pays les plus pauvres du monde, en les aidant à chaque étape du processus nécessaire pour mettre le commerce au service de la croissance durable et de la réduction de la pauvreté.

Le partenariat du CIR repose sur l'idée que, pour que le développement des PMA soit durable, les améliorations apportées à l'environnement commercial doivent venir des pays eux mêmes. Cette approche unique garantit une appropriation totale par les PMA de leur programme commercial, et la majorité des projets du CIR sont cofinancés par les PMA eux mêmes.

 

“ Le CIR a une stratégie unique en se voulant un catalyseur des projets, ce qui aide les autres donateurs et le gouvernement à concrétiser les avantages du commerce. À titre d'exemple spécifique, le projet d'infrastructure touristique au Vanuatu (financé par le CIR et d'autres partenaires) permettra aux entreprises locales de tirer mieux parti des avantages du tourisme, en améliorant l'infrastructure tant pour les habitants que pour les touristes, ce qui favorise un développement durable et inclusif.”

Vanuatu, S.E. M. Joe Natuman, Vice Premier Ministre

“ Grâce au soutien unique du programme du CIR, nous avons la possibilité d'appliquer véritablement le principe de l'appropriation nationale défini dans la Déclaration de Paris sur l'efficacité de l'aide et d'en tirer profit. Le Ministère de l'industrie et du commerce a pris la décision sans précédent de mener sa propre EDIC – chose que notre gouvernement n'avait jamais faite lui même.”

RDP lao, S.E. M. Khemmani Pholsena, Ministre de l'industrie et du commerce

“ Grâce au CIR, le commerce est devenu un moteur de croissance en Guinée, contribuant à la réduction de la pauvreté, à l'autonomisation des femmes dans les zones rurales et au renforcement des capacités des ressources humaines, notamment les jeunes, pour un avenir meilleur.”

Guinée, Ministre du commerce, M. Marc Yombouno